WCAG

Il y a de plus en plus de questions sur la création de sites Web conformes aux WCAG. De temps en temps, sur les groupes WordPress, on demande si quelqu’un a créé un tel site, quel est le meilleur plugin à utiliser pour le créer ou même comment aborder le sujet. Ces questions donnant lieu à des discussions très animées, j’ai décidé de me pencher enfin sur le sujet. De quoi s’agit-il exactement ?

WCAG sur le site web
Le terme lui-même : Les directives d’accessibilité au contenu Web (WCAG) sont en fait un ensemble de documents publiés par la WAI (Web Accessibility Initiative) contenant des recommandations pour la création de sites Web accessibles (Wikipedia). Voilà pour la définition, car elle semble tout à fait compréhensible. Bien sûr, comme toujours, le diable se cache dans les détails, mais Wikipedia les donne avec précision. Je ne vois pas l’intérêt de les copier ici…

Mais… je vois le problème et je veux corriger un mythe très commun. D’une part, oui, l’accessibilité consiste à adapter les sites web pour qu’ils soient utilisables par des personnes présentant des handicaps plus ou moins importants et à utiliser des logiciels d’aide à la navigation et à l’écoute. Mais ! Non, dans WordPress, cela ne se limite pas à l’installation et à la « configuration » d’un plugin d’accessibilité web, même si vous en trouverez au moins quelques-uns dans le dépôt officiel de WordPress. Les WCAG ne se limitent pas à l’ajout (à gauche ou à droite) d’une boîte d’invalidité sur une page permettant de modifier la taille des lettres, le contraste, les niveaux de gris, etc.

Écoutons ceux qui en savent quelque chose.
Nous sommes en 2018 et le WordCamp se tient à Poznan. C’est au cours de cette conférence que deux personnes travaillant ensemble ont décidé d’introduire le sujet des WCAG. Ces deux présentations ont fortement élargi ma compréhension des questions d’accessibilité, c’est pourquoi aujourd’hui je me réfère également à ces présentations.
3 animer le sujet
Car oui, le sujet des WCAG n’est pas facile en soi, et il n’est pas facilité par les changements technologiques en cours. Cependant, je peux vous donner quelques conseils pour aborder le sujet de manière plus facile.

Premièrement – un thème WordPress – il existe plusieurs thèmes dans le référentiel qui déclarent être conformes aux WCAG. J’ai récemment utilisé City Hall et je dois admettre qu’il est très agréable et qu’il offre de nombreuses possibilités de personnaliser les mises en page du contenu.

Deuxièmement – les plugins – lorsque vous créez un site conforme aux WCAG, vous pouvez vous aider en vérifiant ces normes et en ajoutant certains éléments avec le plugin : WP Accessibility Tools & Missing Alt Text Finder.

Et troisièmement, le validateur : si vous voulez vérifier que votre site est conforme aux WCAG, passez-le au validateur. Vous obtiendrez des informations sur ce que vous pouvez encore améliorer.